Utiliser le sel comme désherbant!

Certains jardiniers épandent parfois du sel sur la terre pour désherber les allées ou les massifs. Ce sont des déviations d’usage. C’est une fausse bonne astuce ! Non seulement le sel (de déneigement, ou de cuisine) est un médiocre désherbant, mais en plus il stérilise le sol.

Dilué dans l’eau, le sel (chlorure de sodium) est parfois utilisé comme désherbant. Il agit en brûlant les plantes sur lesquelles il est répandu.

AVERTISSEMENT

Cette technique est une déviation d’usage, contrairement aux produits homologués créés pour l’usage du désherbage avec des doses prescrites.

BRÛLE MAIS NE TUE PAS

Toutefois, cette technique présente quelques sérieux inconvénients. Certes, le sel abîme les feuilles lorsqu’il est projeté sur elles et les racines quand il a pénétré dans le sol, mais il ne tue pas forcément les mauvaises herbes. Surtout les plus coriaces. Le résultat est donc médiocre.

STÉRILISE LE SOL

Ce qui est certain, c’est l’action du sel sur le sol. Dilué dans l’eau en excès, il va pénétrer dans la terre et la stériliser sur plusieurs dizaines de centimètres en tuant la micro-faune du sol et les amphibiens.
Le sel peut également affecter les arbres qui le captent via leurs racines et l’accumulent.

2 commentaires

  1. Pour se debarrasser des mauvaises herbes, on utilise trop souvent des pesticides industriels dangereux pour l’environnement et la sante. La bonne nouvelle, c est qu il existe des remedes naturels que vous pouvez fabriquer a partir d ingredients a disposition dans vos placards pour obtenir un desherbant naturel aussi efficace que les produits chimiques !

  2. Il existe une ribambelle d’alternatives bio et ecologiques aux produits chimiques. Des preparations que nous pouvons concocter nous-memes avec des ingredients que l’on utilise au quotidien et donc bon marche. C’est par exemple le cas du vinaigre blanc. En effet, aussi tres utilise comme nettoyant naturel, ce condiment fait des merveilles sur les adventices, particulierement les plus resistantes et recalcitrantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *